Fenêtre cintrée, élégante et exigeante

5 février 2019

Partager :

Si la fenêtre cintrée est une menuiserie rencontrée couramment, sa conception et sa fabrication n’en demeurent pas moins techniques. Un savoir-faire que L’Ébénisterie démontre régulièrement.

La forme arrondie de son bord supérieur caractérise la fenêtre cintrée. Cette particularité, qui ajoute une finition élégante, ne concentre pas toutes les subtilités de sa fabrication. En premier lieu, il convient de bien choisir les quincailleries, qui vont guider le façonnage –, puis de les assembler correctement. Ensuite, la difficulté majeure d’une fenêtre cintrée en coulissant (relevant ou traditionnel) réside dans l’étanchéité à l’air, car il n’y a pas d’appui. Tout le système de joints brosses et de drainage d’eau doit être maîtrisé.

L’Ébénisterie y travaille en amont, sur plan, avec divers experts : professionnels de l’énergie – qui apportent leurs conseils en matière de performances thermiques et d’étanchéité –, bureaux de contrôle et de test – qui guident la progression de la conception sur la faisabilité et les résultats attendus –, et fournisseurs de quincaillerie – qui partagent leur expérience.

Esthétisme, performance et fonctionnalité

Dotée d’un centre d’usinage spécialement adapté à ces exigences (centre numérique, presse sous vide…), L’Ébénisterie maîtrise ce savoir-faire et façonne du lamellé et du calibrage pour l’usinage de gabarits et de pièces cintrées. Car les combinaisons sont multiples, qu’il s’agisse d’une conception unique ou d’un travail de rénovation. Dans ce dernier cas, L’Ébénisterie peut récupérer des rails ou des garnitures déjà en place dans la structure du bâtiment. En un mot, elle s’adapte à tout type de configuration.

Sur le chantier de La Tour des Pins, une difficulté supplémentaire a été surmontée avec succès : réaliser des fenêtres coulissantes en galandage cintré, soit 6 ensembles de 2 ou 3 vantaux en chêne (vantail de 2,5 m de haut sur 1,20 m de large), avec un double vitrage bombé et une finition mixte (lamé extérieur et vernis naturel légèrement blanchi à l’intérieur). L’Ébénisterie étant maître de ses finitions, ce dernier point n’a pas soulevé de problème particulier.

Pour résumer, la fenêtre cintrée ne transige pas avec la précision : esthétisme, performance et fonctionnalité doivent être au diapason. Mission accomplie pour L’Ébénisterie qui ne connaît pas de limites…

fenêtre cintrée
elit. tempus libero neque. Sed Donec commodo dictum facilisis ut elementum